Limoux : les EHPAD veulent plus de moyens

par Web Aude TV
dans Reportages
Affichages : 878
Malgré le rejet des contre-réformes de plus en plus important chez les salariés, le gouvernement veut aller jusqu’au bout de son programme pour faire table rase de l’ensemble des conquêtes sociales.
Les services publics, les statuts, le blocage des salaires et pensions l’augmentation de la CSG, les conventions collectives, la protection sociale collective, les régimes de retraites particuliers, le Code des Pensions et la CNRACL, le paritarisme, les attaques contre les collectivités territoriales, l’hôpital, les EHPAD la suppression de dizaines de milliers de contrats aidés : tout devrait y passer.

Le gouvernement s’appuie sur les contre-réformes passées pour aller encore plus loin. Plus loin dans l’application du Parcours Professionnel Carrières et Rémunérations (PPCR) que FO n’a pas signé́, c’est PPCR qui permet au gouvernement de geler l’augmentation du point d’indice et d’aller plus loin dans l’individualisation des carrières et des salaires.

Plus loin dans la remise en cause du statut général de la fonction publique et les statuts particuliers (Titres III et IV) pour privatiser, externaliser, généraliser le recours aux contractuels et supprimer  des emplois (120000 postes).

L’avenir voulu par le gouvernement est des plus sombres, un des objectifs principaux affichés est de privatiser ou d’abandonner des missions de service public et des services rendus au public. (CAP 2022)

Dans la fonction publique territoriale, ce sont les regroupements de collectivités et la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement, avec leurs conséquences sur les rémunérations, les conditions de travail, la suppression de RTT que les agents territoriaux refusent et combattent.

Dans le secteur hospitalier et médico-social, les personnels refusent d’être la variable d’ajustement des coupes budgétaires et des contre-réformes imposées à marche forcée, comme le « Plan Santé », qui veut ouvrir les GHT au privé et accélérer les fusions d’hôpitaux, synonymes de nouvephoto 9 ocotobre.jpglles fermetures de services, de mobilité imposée, de suppressions massives de postes et de fermetures de lits.

Dans les EHPAD, les agents n’en peuvent plus, rien n’a changé, comme dans les hôpitaux, le manque criant d’effectifs, le blocage des salaires et des carrières, sont inacceptables !

La missions flash sur les ehpad a mis en évidence tout ce que tout le monde savait : il faut des moyens financiers et humains pour prendre en charge dans le respect nos résidents.

Les budgets des ehpad du centre hospitalier de Limoux sont au point mort, en attente de signature avec les tutelles. Seront-ils au niveau des besoins réels ? nous sommes malheureusement certains du contraire. Le prix de journée de nos ehpad est inférieur à la moyenne départementale ce qui se répercute directement sur le nombre d’agents.

Pour rappel, la dépendance des résidents accueillis a plus que doublé en 10 ans, nous serions donc en droit d’attendre plus de postes d’infirmiers et de soignants.


L’état doit prendre ses responsabilités au lieu de se désengager des services publics. L’austérité n’est pas compatible avec la santé.

Il faut mettre fin à ce système maltraitant qui sacrifie les résidents, les aidants et les agents pour des logiques financières.

Face a un gouvernement sourd et aveugle, le, syndicat FO déplore que Mme la Députée ne soit pas plus présente aux cotés des agents du Centre Hospitalier de Limoux.

Les salariés du public et du privé refusent le démantèlement de leurs statuts, de leurs conventions collectives et la remise en cause de leurs droits.

Pour contrer cette offensive généralisée contre l’ensemble des acquis, la fédération FO des personnels des services publics et de santé, avec sa confédération, oppose les revendications des personnels : augmentation générale des salaires et des pensions, maintien des conventions collectives, de toutes les garanties statutaires, refus d’un régime universel de retraites par points et maintien de tous les régimes existants à commencer par la CNRACL, non au Plan Santé !

Yannick Bonnafous – secretaire général – syndicat FO – CH Limoux Quillan - 0612808059

Partager :

Ajouter un commentaire

Commentaires