Les agents et les nouveaux équipements du pôle rivière vont traiter 20 km de berges

par Web Aude TV
dans Reportages
Affichages : 706

Le mot du Président travaux en régie, année 2018, Pôle Rivière Haute Vallée de l' Aude


A l’heure où l’application de la compétence GEMAPI est dans toutes les bouches, il est important de faire savoir ce que l’on fait.

Aujourd’hui est le moyen de montrer par des faits ce que représente cette nouvelle taxe mais avant tout de démontrer qu’il s’agit d’un moyen de limiter l’impact des crues sur les personnes et les biens de notre territoire où les événements passés, récents ou lointains, démontrent que le risque zéro n’existe pas.
Pour rappel, le syndicat s’est doté d’une équipe en régie en 2017.
Issue de la communauté de communes du pays de Couiza, le SMAH HVA a souhaité étoffer cette équipe avec 3 agents et 1 apprenti et la rendre réactive.
Equipée d’un matériel portatif léger vous pourrez la voir intervenir soit dans le cadre d’une programmation annuelle sur les différents tronçons des 800 km qui composent notre réseau hydrographique où ponctuellement sous un pont ou contre un passage à gué suite à une crue ou un coup de vent violent.
Au-delà de l’aspect réactif de l’équipe en régie, le volet éducatif est un point que le syndicat a toujours voulu valoriser sur son territoire.
Cette année, des travaux ont été réalisés sur le Baris à Villebazy dans le cadre de la convention avec l’institut saint joseph de Limoux.
Un module spécifique « berge de rivière » a été mis en place au sein d’une filière professionnelle « fôret » et permet aux élèves de se former aux côtés des agents sur des travaux spécifiques en bord de rivière.

Cette année, les techniciens du SMMAR qui encadrent cette équipe ont programmé un peu plus de 20 km linaire d’intervention.
S’ajoute à cela les travaux réalisés par les entreprises que nous avons retenu en fin d’année 2017. Les entreprises Actiforest et ARF reprendront les travaux lorsque le sol permettra de supporter le passage des engins lourds.

Le montant des travaux est de 280 000 € TTC pour un linéaire de 60 km traités.
Enfin, ces travaux permettent également à certains de reprendre goût au travail.
Dans la cadre d’une clause spécifique à l’insertion, l’association limouxine le Parchemin a mis en place une équipe spécifique pour intervenir sur les bords de cours d’eau.
Un prochain point sur ces travaux en particulier sera fait aux beaux jours.

IMG_6562.JPGIMG_6568.JPGIMG_6578.JPG










Partager :

Ajouter un commentaire

Commentaires (2)